Ahouach-association

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Prochaine mission dans la vallée de l’Oussertek du 17 au 23 septembre menée par Pédiatres du Monde et composée de deux pédiatres, un médecin généraliste, deux sages femmes et une infirmière. Continuez à nous soutenir !

Les Berbères du Maroc

Les racines du Maroc, aujourd’hui pays arabe, plongent fondamentalement en Berbérie.

Comme en Algérie, les premiers habitants du Maroc furent les Berbères. Ils furent sans doute les ancêtres de la civilisation pharaonique avant que, du XIIe au Ve siècle avant notre ère, Phéniciens et Carthaginois ne leur apprennent l’usage du fer, la culture de la vigne et de l’olivier.

Puis le Maroc passa sous la domination de Rome et jusqu’à la fin du IIIe siècle après Jésus Christ, le pays s’imprégna profondément de la civilisation romaine. La ville de Volubilis, dans le Moyen-Atlas, en est la magistrale preuve. Rome et l’Afrique du Nord se christianisent alors, jusqu’à l’arrivée des Arabes en 647, et l’islamisation.

C’est ainsi que deux papes furent berbères : Victor 1er (189-199) et Milciade, sacré pape le 2 juillet 311 et qui convertit l’empereur Constantin au christianisme…

Quand on cherche à se documenter sur l’histoire des Berbères, on découvre que Jugurtha, Juba II, Spartacus, Tertullien, Terence et, plus connu, saint Augustin  étaient berbères et que grâce à eux, les Maghrébins de l’Antiquité furent parmi les grands personnages de l’Histoire de la pensée.

Aujourd’hui les Berbères du Maroc représentent près de la moitié de la population que compte le royaume et se répartissent dans trois grandes régions que sont : le Rif (les rifains au Nord), du nom de la chaîne de montagne qui longe la côte, le Moyen-Atlas (les « Tamazight ») au centre et le Haut-Atlas avec tout le sud appelé Sous.

Les « Soussis », appelés aussi les « Chleuh », sont les plus nombreux.

La vallée où se construit le dispensaire est donc peuplée de Berbères du Souss.