Ahouach-association

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Nous souhaitons au plus vite le retour à des conditions sanitaires normales qui puissent permettre de nouvelles missions médicales dans la vallée d'Oussertek

Qui sommes-nous ?

L’Association Ahouach (loi 1901) a été créée en janvier 2008 dans le but de construire et de développer un Centre de soins dans le Haut-Atlas marocain, très exactement dans le village d’Imzough dans la vallée d’Oussertek située en pleine montagne à une centaine de kilomètres au sud de Marrakech.

Cette vallée, située à 1 700m d’altitude, peuplée d’environ 3000 habitants et qui vit en complète autarcie, est celle où a vu le jour, dans les années 60, Houssain Idali, vice-président de l’association Ahouach, et où a vécu durant un an, dans le cadre d’une année sabbatique, au début des années 90, Isabelle Demeyere, aujourd’hui trésorière de l’association*.

L’un et l’autre, connaissent parfaitement l’extrême dénuement sanitaire de la population berbère et souhaitent y remédier. C’est Mohamed Hammani, kinésithérapeute lillois qui, dès 2006, va jeter les bases de l’association en dessinant les plans de ce qui sera le Centre de soins et en prenant les premiers contacts avec un architecte marocain et les autorités du village d’Asni dont la vallée dépend administrativement. Au rez-de-chaussée du bâtiment,  les salles d’attente, de soins, de repos ; à l’étage, un logement pour le ou l’infirmière qui viendra travailler dans ce décor sublime, entouré(e) et soutenu(e) par les familles berbères du village et de la vallée.

Le Dr Isabelle Malgras rejoint le trio ainsi que Pascale Demeyere.

Une fois l’association créée, il faut récolter des fonds pour la construction.

C’est la Fondation Anber située à Bondues, via André et Bernadette Leclercq, qui est la première à croire à notre projet et qui nous permet de débuter la construction du bâtiment. C’est ensuite le Kiwanis Club International via l’implication de Bernard Tesse, lieutenant-gouverneur de ce club-service fervent défenseur de la cause des enfants dans le monde, qui va s’engager à nos côtés ; puis la Commission des finances du Sénat au titre de la réserve parlementaire du sénateur du Nord Yvan Renar. Tous trois sont, par leur soutien, en quelque sorte les fondateurs du Centre de soins. Sans oublier les dons, les adhésions, et la participation de toutes les personnes venues aux soirées de soutien organisées au profit de l’Association Ahouach.

En 2010, l’association Pédiatres du Monde envoie une mission à Imzough et décide d’être à nos côtés dans l’aventure.

Le bâtiment est aujourd’hui construit, et relié aux fluides (eau, électricité).

Il est estimé à environ 50 000 euros.  Une convention de partenariat lie l’Association Ahouach au ministère de la Santé depuis le 20 mars 2012. Cette reconnaissance a abouti le 24 juin 2014 à l'inauguration officielle du dispensaire en présence des autorités marocaines. Depuis, la convention quadri-partite qui devait être signée entre la commune d'Asni, la délégation à la santé du Haouz, le Croissant rouge et la Province du Haouz n'a pu aboutir malgré une formation aux premiers soins de six mois dispensée à un habitant de la vallée.

La question de l'ouverture permanente du dispensaire reste toujours posée et suspendue à la création d'un poste d'infirmier.e.

 

L’association Ahouach continue à récolter des fonds pour entretenir le logement situé à l’étage et constituer un fonds destiné à aider les familles les plus pauvres à se soigner, en cas de nécessité d’hospitalisation à Tannahoute ou Marrakech.

*Isabelle Demeyère raconte cette expérience dans un livre, intitulé, Ahouach, Quatre saisons chez les Berbères du Maroc, publié aux éditions de L’Aube en 1999, et qui vient d’être réédité le 3 mai 2012. A la FNAC et dans toutes les bonnes librairies (cf notre rubrique « Actualités »)