Ahouach-association

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Prochaine mission dans la vallée de l’Oussertek du 17 au 23 septembre menée par Pédiatres du Monde et composée de deux pédiatres, un médecin généraliste, deux sages femmes et une infirmière. Continuez à nous soutenir !

MIssion médicale du 7 au 13 octobre 2012

MISSION dans la vallée de l’OUSSERTEK

Date : du 07 au 13 octobre 2012

 

Participants :

Isabelle Malgras, médecin généraliste (Secrétaire de Ahouach)

Matthieu Lafont, pédiatre(PDM)

Antoine Burguet, pédiatre(PDM)

Anne Avanzi-Gasca, pédiatre(PDM)

Najat Fellah, Sage femme(PDM)

Pascale Demeyère, secrétaire(Ahouach)

 

 

DIMANCHE 07 OCTOBRE

 


Arrivée à Marrakech de la première partie de l’équipe (Antoine, Anne, et  Najat) en début d’après midi, et installation à Dar Zarraba.

Petite visite de la place Jamaâ-El Fna avant de retrouver Catherine et Michel pour l’apéritif.

Arrivée tardive de la deuxième partie de l’équipe (Matthieu, Isabelle et Pascale) qui ont du acheter les médicaments manquant pour la mission à la pharmacie de l’aéroport.


LUNDI 08 OCTOBRE


Départ de Dar Zaraba vers 9 heures, avec Mustapha Idali, après que nous ayons chargé le 4X4 des bagages, médicaments et ravitaillements pour la semaine.

Nous nous rendons à l’hôpital de Marrakech ou Mohammed Bouskraoui nous accueille très chaleureusement dans son service, comme à l’accoutumée.

Nous discutons du programme de la mission, des pathologies endémiques (parasitoses, anémies, carences, retard staturo pondéral, caries ...)

Mohammed sera le lien si nous devons adresser des enfants en urgence ou pour un bilan. Il regrette de ne pas pouvoir venir passer une journée avec nous dans la vallée, mais sa charge de travail l’en empêche. Nous relançons l’idée de faire venir des étudiants de 6e année, si possible parlant Berbère, ce qui semble possible.

Il nous donne plusieurs cartons de médicaments (antibiotiques, antihistaminiques..), ainsi que des trousses contenant brosses à dents et dentifrice.

Nous prenons la route pour l’Oukaimeden, ou nous arrivons par la vallée de L’Ourika, au bout de 80km ; la route est magnifique à travers la vallée puis la montagne; après la station de ski située à 2500 m, nous prenons la piste pour 30 à 40 mn pour redescendre vers le dispensaire, à 2300 m les 10 dernières mn devant se faire à pied.

Arrivée au dispensaire, nous sommes attendus pour prendre un premier délicieux repas, c’est Karim qui sera notre cuisinier; nous pouvons maintenant vivre complètement dans les locaux très bien équipés : 4 pièces  et des toilettes au rez- de chaussée: toutes les  salles serviront pour les consultations, la 4e, plus grande avec plan de travail et point d’eau, permettant également de stocker la pharmacie. Au premier étage : 2 chambres à coucher et deux salles de bain, un salon salle à manger et une cuisine, le tout superbement et confortablement meublé.

 

Pharmacie :

 

Les médicaments restant des précédentes  ont étés triés par Mustapha, et nous classons les médicaments achetés et ceux donnés par Mohammed.

Nous nous trouvons devant un stock de médicament imposant :

 

Antibiotiques : Amoxicilline, Josacine, Augmentin.

Antihistaminiques

Antipyrétiques : paracétamol suppositoires, sirop, et sachets

Fer : maltofer et ferrostrane,

Azole,

Dermocorticoïdes, émollients, compresses et autres produits de soins cutanés.

 

Organisation des consultations :

 

Nous décidons de commencer les consultations pour roder l’équipe à l’organisation :

- Préparations du logiciel et des tableaux Excel, début de récupération de données des missions précédentes.

- Accueil des enfants et des quelques adultes dans le couloir ou sont saisies les fiches, les mensurations et l’échelle d’évaluation visuelle.

- Consultation dans l’une des 4 salles dont 2 sont équipées de tables d’examen et 2 autres d’épais matelas.

Hassan, Mohamed sont nos traducteurs

- Saisie des données de la mission précédente durant la soirée, par Isabelle et Antoine.

 

17 enfants sont vus en consultation : presque tous ont des parasitoses digestives suspectées, tous ont des caries,

On retrouve quelques anémies, mais aucune pathologie aigue ou à bilanter. La fin d’après midi est vite là et, bien et que nous ayons l’électricité, nous terminons vers 18h30



MARDI 09 OCTOBRE

 

Visite de l’école primaire ou les deux maitresses nous accueillent.

Consultations pédiatriques au dispensaire, qui débutent tard dans la matinée, quand les enfants sortent de l’école. Reprise des consultations après le repas (50 enfants vus dans la journée) :

 

  • Presque tous ont des caries sur les dents de lait, et parfois sur les dents définitives. Les trousses de brosses à dents avec dentifrice, puis les dentifrices seuls sont distribués, assortis de conseils hygieno diététiques.
  • Nombreuses parasitoses suspectées ou certaines, traitées par Zentel, et conseils d’hygiène.
  • Quelques anémies, traitées par maltofer ou ferrostrane selon l’âge.6 cas de purpura de la ceinture et/ou du tronc et des membres supérieurs, parfaitement isolés.
  • Peu de pathologie infectieuse ORL.Retard staturo pondéral fréquent.

 

 

Sage femme : Visite à domicile de deux femmes enceintes, n’ayant pas de problème particulier

Une seule femme enceinte se rend au dispensaire.

Consultations de  médecine générale

Saisie informatique : La saisie des fiches est faite au fur à mesure et en rattrapage pour les  missions  précédentes, par Pascale et Isabelle, aidées  par Antoine.

En fin d’après midi, nous faisons une belle marche dans les plantations et à travers le village de Gliz ou nous croisons plusieurs enfants qui mâchouillent des bonbons vendus par le marchand ambulant, ou échangés contre une poignée de noix.

 

 

MERCREDI 10 OCTOBRE

 

 

Visite de la crèche

Cette crèche est ouverte depuis le mois d’avril, et a été financée par l’association ENNOUR. Elle accueille des enfants de 2 à 5ans et elle est animée par une éducatrice qui a reçu une formation grâce à l’association ENNOUR.

Consultations pédiatriques 15 enfants examinés (enfants de la crèche et quelques nourrissons).

Pour la traduction, Simo,  qui est arrivé ce matin de Marrakech, et Hassan sont nos interprètes. Parfois les mères ou les jeunes filles parlent arabe et Najat est encore mieux placée.

Quelques pathologies infectieuses sont retrouvées : pneumopathie, otite, rhinopharyngite, bronchite.

Un adolescent présente une amblyopie sévère unilatérale et il est adressé à l’ophtalmologue de l’hôpital de Marakech. Le père reviendra en soirée, et nous dit préférer un avis en ville. PDM défraie le père pour le trajet à Marrakech. Le lendemain, Simo recevra un appel du père arrivé avec son fils à Marrakech nous demandant quel ophtalmo aller voir, tout le Monde tourne un peu en rond …

Séance d’éducation gynéco-obstétricale auprès des jeunes filles et des femmes :

La séance à lieu à l’école, animée par Najat, aidée par l’institutrice.

Des panneaux illustrés ont été apportés  lors de la dernière mission et fournissent un support indispensable pour la bonne compréhension de l’anatomie.

De nombreuses jeunes filles comprennent l’arabe et l’échange avec Najat a été d’autant plus fructueux. Plusieurs femmes sont restées en fin de séance pour poser des questions en rapports avec leurs antécédents obstétricaux.

Cela a permis d’évaluer les connaissances de chacune et de confirmer l’utilité de cette formation.

Consultations d’adultes : 17 personnes examinées au dispensaire, 2 à domicile

Promenade en fin d’après midi, en direction des mines de  barytine où nous essuyons un petit orage.

Poursuite de la saisie informatique en soirée(Isabelle)

 

 

JEUDI 11 OCTOBRE

 

 

Préparatifs pour descendre au fond de la vallée, à Tildi, ou nous emportons notre matériel et un stock de médicaments qui nous parait utile. L’âne est chargé ;

Puis nous prenons le chemin pour environ 1 heure de marche, descendons en traversant IMZOUGH  puis les champs de fruitiers et surtout de noyers, richesse de la vallée.

A l’arrivée accueil chez Dabouri IDALI où nous buvons un thé accompagné de noix et du délicieux gâteau de noix de Fatima.

Pour les consultations, nous partageons le groupe :

Najat et Antoine vont dans les familles pour voir les nourrissons et d’éventuelles femmes enceintes. 6 nourrissons sont examinés à l’intérieur des maisons : ces nourrissons sont en bonne santé, ils ont tous un carnet de suivi, les vaccins ont été réalisés lors des consultations dans les dispensaires d’Etat. Tous ces petits enfants ont de multiples petits boutons, des piqures de puces probablement…

Isabelle se rend également dans le village pour voir les adultes.

Matthieu et Anne vont à l’école :

Apres installation dans la salle de classe, les enfants sont tous examinés, grâce à la bonne coopération des maitresses ; ils attendent leur tour très sagement et l’on observe un silence incroyable dans la salle de classe (un peu moins en fin de matinée...)

45  enfants examinés, un peu de pathologie ORL, pathologie identique à celles des jours précédents, bien que nous ayons remarqué un moins grand nombre de caries.

Un enfant de 12 ans présente un souffle cardiaque d’allure banale, mais associé à une dyspnée de repos et d’effort et un teint anémié ; on lui prescrit du fer, en regrettant de ne pas avoir ici le Pronto et on fait un courrier pour le cardiologue. On ne peut voir que le grand frère à qui tout est expliqué (revoir en novembre avec Houssein si cet enfant a consulté)

Apres un bon moment passé chez Dabouri ou nous dégustons un délicieux couscous, le groupe se scinde avant le retour :

Isabelle, pascale et Antoine vont consulter des adultes sur le chemin du retour

Matthieu, Najat et Anne poursuivent les consultations pédiatriques, d’abord sur le seuil de la maison Idali (où pour le coup, nous ne sommes pas très bien installés) puis dans le village au sein des maisons.

Une douzaine d’enfants sont encore examinés ; on ne fait pas forcément de fiche de saisie pour ces CS, les enfants n’étant pas pesés, mesurés …

Nous n’avons pas apporté assez de médicaments du dispensaire !!

2 femmes enceintes sont vues à domicile: l’une est à terme, l’autre au 5e mois de grossesse, toute deux sont en bonne santé.

Le retour au dispensaire se fait tardivement et nous arrivons à la nuit.

Saisie des fiches: Pascale, Isabelle et Antoine

Le projet de faire une fiche commune avec questions à poser (éventuellement traduction en Berbère) est soumis par Pascale et Antoine.

 

 

VENDREDI 12 OCTOBRE

 

 

Dernières consultations d’adultes, tri et rangement de la pharmacie (peu de médicaments sont périmés, le reste est trié et rangé au premier étage) puis fermeture du dispensaire jusqu'à la prochaine mission.

 

Descente par La piste qui va à ASNI ; la vue est superbe sur le Toubkal enneigé.

Nous traversons Asni ou se  prépare le souk du lendemain, puis arrivons à Tanahahout ou nous avons rendez vous à la maternité.

Nous sommes accueillis par le directeur de l’hôpital qui nous fait visiter l’ancienne maternité (celle-ci occupe les locaux de la pédiatrie) et les travaux de la future maternité.

C’est un équivalent de niveau 2 ou l’on fait des césariennes et ou l’on  prend en charge des petites pathologies mais la mère ou l’enfant sont transférés à Marrakech dès que nécessaire, à 30 km de là. Le transfert in utero semble bien fonctionner. Il y a environ 1200 naissances par an .

La salle de travail est bien équipée, il y a des clamps de cordon, un incubateur; les enfants sont aspirés à l’aide d’une petite poire ; on remarque des prises à air et oxygène, mais nous n’avons pas la démonstration de leur bon fonctionnement.

Nous quittons l’hôpital après avoir pris les coordonnées du directeur.

Apres le déjeuner à Tanahahout, nous regagnons Dar Zarraba.

Apres midi détente et poursuite de saisie de fiches pour Isabelle.

 

 

 

 

CONCLUSION ET PROJET

 


Bilan médical pédiatrique

 

125 enfants examinés, dans l’ensemble assez peu de pathologies graves, mais surtout des pathologies chroniques :

 

  • Caries dentaires : Le problème est sévère, les enfants ont à peu près tous des caries, surtout sur les dents de lait,  et ce en grand nombre
  • les parasitoses digestives sont fréquentes, les enfants signalant eux même  qu’ils « ont des vers ». La distribution de Zentel était devenue presque systématique en fin de mission. Mais la persistance de gros problème quand à l’hygiène des mains entretien la récidive.
  • L'anémie : il nous semble avoir constaté moins d’anémie  mais c’est subjectif et l’appareil de dépistage rapide aurait été utile
  • La géophagie a bien diminué selon les interrogatoires, et l’éducation répétée commence à porter ses fruits.
  • Sur le plan général, il semble que la population soit moins demandeuse que lors des missions précédentes.

 

Une autre association « nouss  nouss » , s’est rendue à Gliz peu de temps avant notre venue, et ceci en est  peut être la raison. Le dentiste aurait participé à cette mission.

 

Actions à mener



  • Prevention dentaire

 

La venue d’un dentiste et l’éducation à l’hygiène et au brossage des dents restent un objectif majeur .Que faire vis-à-vis des marchands

ambulants qui vendent des sucreries ? Pourrait on supplémenter le sel consommé par un apport fluoré ?

 

 

  • Education à l’Hygiène

 

Il nous faut rechercher des supports didactiques visuels (panneaux, petits films) pour poursuivre, en collaboration avec les institutrices, l’apprentissage de l’hygiène des mains, de l’eau, de l’arrêt de la géophagie…On constate que ce dernier point est en nette régression depuis le travail éducatif effectué par les différentes équipes.

Pourrait on envisager d’acheter un Barco pour passer des films ou diapo ?

 

 

  • Education sexuelle et gynéco obstétricale

 

La séance d’explication faite par Najat , à l’aide  de panneaux visuels comportant de nombreux schémas, à été extrêmement fructueuse et ce travail est à poursuivre auprès des adolescentes et des femmes.

 

  • Saisie de données

 

La saisie des données sur fiches et tableaux excell est longue et parfois peu fiable  si l’on n »a pas eu de traducteur.

Le projet de fiche type ( cf. fichier joint) pourrait faciliter cette saisie.


  • Autres associations

 

Au retour de mission, nous avons questionné le moteur de recherche yahoo© avec les mots « atlas Gliz ». Il apparait qu’au moins une autre association intervient dans la vallée, avec des points d’intérêts communs (la santé dentaire des enfants de Gliz) même si apparemment l’intérêt principal de cette association (nouss nouss, de Colmar France) est ailleurs.

http://nancy.maglor.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=873:tourisme-solidaire-au-maroc&catid=139:accueil

Aouach PDM n’ont-ils pas intérêt à contacter les responsables de Nouss Nouss pour voir si la fédération des énergies n’apporterait pas un « plus » ?


 

 

En conclusion,

Excellente mission qui s’est déroulée dans une bonne ambiance et dans un confort appréciable. Je tiens à remercier nos traducteurs Hassan, Mohamed, simo, notre excellent cuisinier, Karim , et notre chauffeur Mustapha, ainsi que la famille Idali qui nous accueille toujours chaleureusement

 

 

 

 

============================================================================================================================

 

 

Complément de RAPPORT mission PDM d’octobre 2012 : Dr Malgras



5 objectifs principaux


  • assurer la bonne organisation du séjour pour les confrères de PDM
  • assister Pascale Demeyère à l’accueil et à la saisie  informatique des dossiers médicaux
  • assurer les consultations d’adultes
  • rencontrer le Dr Abdellah Squalli dentiste à Marrakech
  • rentrer en contact avec les structures mère-enfant de l’Ourika

 

Les consultations

 

42 adultes ont été vus sur 3 jours au dispensaire ou à domicile.

24 femmes et 18 hommes

 

Pathologies des femmes :

1tuberculose (épouse d’un patient DCD de BK que nous avions vu fin avril ) , 2 gynéco, 4 épigastralgies,  8 pathol.de l’app.loc., 2 HTA, 4 inf.ORL  ou pneumol., 2 cataractes

 

Pathologies des hommes :

6 inf.urologiques,  2 épigastralgies, 5 pathol.de l’app.loc. ,     1 HTA, 4 inf.pulmonaire

 

Rencontre avec le Dr SQUALLI médecin dentiste  paro- implantologiste

 

Celle-ci s’est faite le samedi 13 octobre en présence de Pascale Demeyere et de Mustapha Idali.

Le praticien nous explique brièvement l’action qu’il mène au sein du «  réseau du sourire » et ses responsabilités dans plusieurs Lion’s club de la région.

Plusieurs cabinets dentaires se sont ouverts dans la province du Haouz depuis 7 ans ainsi qu’un cabinet mobile.

Il est d’accord pour intervenir et monter à l’Oukaïmeden 2 jours en novembre 2012.

Les consultations se déroulent en général de 9h à 14h (une cinquantaine d’enfants peuvent être vus sur 2 jours)

Il faut prévoir l’hébergement de 3 personnes , ainsi que la nourriture qui seront à notre charge ;le reste étant pris en charge par le réseau du sourire.

Il note qu’il doit proposer 2 dates à Mustapha .

Nous nous quittons chaleureusement, heureux de cette collaboration future.

 

La visite de la maternité de Tahanahout :

Nous avons été reçus par le directeur administratif de la maternité mr LAHROUD Mohamed .Les accouchées restent 48h (les soins et l’hébergement sont gratuits pour elles) La maternité existe depuis 5 ans et fonctionne avec les différentes maisons d’attente (DAO « Dar Al OUMOUMA ) .

Pour les femmes de la vallée Oussertek, c’est la DAO située dans la province médicale d’El Haouz, à 50 m de la maison d’accouchements (MA) du Centre de Santé Ourika. La MA se trouve à 32km de l’hôpital de Tahanaout (chef-lieu de la province d’El Haouz) et à 45km des hôpitaux de référence de Marrakech.

Le personnel du centre de santé (CS) et de la MA comprend 1 médecin, 2 sages-femmes, 1

accoucheuse auxiliaire, 2 infirmières auxiliaires et 5 infirmières. Sept communes se sont réunies pour

financer le fonctionnement de la DAO et bénéficier de l’offre de la DAO associée à la MA : Ourika,

Iguerferouane (20km), Oukaimeden (40km), Sidi Ghiat (23km), Seti Fadma (20km), Ghmat (15km),

Tamazouzt (8km). La population totale de ces 7 communes était de 116.000 habitants en 2007 avec 3000 naissances attendues.

La maternité est en travaux lors de notre visite et « « hébergée » par le service de pédiatrie .Ils disposent de 2 couveuses, le pédiatre juge de l’état des nouveaux nés et décide de transférer à Marrakech (3 ambulances à disposition).Il existe un bloc que nous n’avons pas visité. Le directeur nous quitte en nous invitant à inciter les futures mamans de l’Oussertek à venir accoucher dans son établissement !

 

 

CONCLUSION


Cette mission a été différente des autres par le nombre de consultations que nous avons réalisées (Cf le CR du Dr Avanzi de PDM).

Cependant la collaboration avec l’association Ennour est de plus en plus riche et nous les sentons très intéressés et très participatifs concernant les projets qui peuvent intéresser leur vallée.

Un grand merci encore pour l’organisation de cette mission.

A réfléchir avec eux pour prendre d’autres orientations ,ainsi qu’avec les membres de l’association PDM (section Maroc ).