Ahouach-association

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Prochaine mission dans la vallée de l’Oussertek du 17 au 23 septembre menée par Pédiatres du Monde et composée de deux pédiatres, un médecin généraliste, deux sages femmes et une infirmière. Continuez à nous soutenir !

Rapport de mission du 18-26 juin 2011

RAPPORT DE MISSION au Maroc

Vallée d’Oussertek , du 18 au 26 juin 2011

Dr Christian Navarro Président PDM
Dr Anne Avanzi-Gasca PDM Responsable Maroc
Dr Mohamed Jernite PDM Responsable Maroc
Pr Mohamed BOUSKRAOUI chef de service de Pédiatrie hôpital Mohamed VI  
Mohamed HAMMANI Président association AHOUACH
Houssaïn IDALI Vice-président association AHOUACH

Lieu : vallée Oussertek, Haut-Atlas, à 80 km au sud de Marrakech

Date : 18 au 26 juin 2011

Membres de l’équipe :

Dr Isabelle Malgras, généraliste, membre de l’association Ahouach et de PdM
Dr  Noèle   Matisse,   pédiatre, membre de PDM
Isabelle Demeyère,  trésorière de l’association Ahouach, membre de PdM
Hélène De Oliveira, étudiante en kinésithérapie
Mohamed  Idali,  professeur de SVT, relais marocain de l’Association Ahouach, élu de la vallée, traducteur 
Mustapha IDALI : Organisateur de voyages touristiques : « Chauffeur » de l’expédition, traducteur, membre de l’Association Ennour
Omar Ochaou, technicien en météorologie, membre de l’association Ennour, traducteur
__________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Rédacteur : Isabelle Demeyère, chef de mission,
Association Ahouach et membre de PdM

Déroulement de la mission

Avant de laisser la parole aux deux médecins, quelques petites précisions techniques sur cette mission exploratoire proposée par l'association "AHOUACH" et acceptée par PDM, qui avait pour but d’amorcer un recensement de la population de cette vallée, qui vit en autarcie et dont  l'ouverture progressive vers l'extérieur grâce à la création récente d'une piste devrait permettre un accès aux soignants plus facile, par ailleurs de plus en plus souhaitée par les habitants eux mêmes. Cette piste passe à environ 10 minutes à pied du dispensaire d’Imzough construit par l’association Ahouach qui a joué tout son rôle… et qui reste à ouvrir !

La mission a donc été acheminée en 4X4 par un chauffeur qui est également resté sur place puisqu’il pouvait également assurer la fonction de traducteur. Les membres de la mission ont été logés chez l’habitant à Tidli dans des conditions tout à fait confortables et conviviales et à ImZough (la partie hébergement du dispensaire située à l’étage n’étant pas encore opérationnelle)

Les consultations se sont déroulées le premier jour dans l’école de TIDLI, excentrée du village, permettant un accès plus rapide qu’au dispensaire pour les villages de TIDLI et TINGHAR, puis les 2e et 3e jour dans le dispensaire d’IMZOUGH, pour IIMZOUGH, AGADIR et GLIZ

Un questionnaire concernant l’identité, les antécédents familiaux et personnels, les traitements éventuels, la scolarisation... était rempli grâce à l'aide de 2 personnes par médecin consultant,  l'une posant les questions types, l'autre les traduisant;

Chaque enfant ou adulte venait ainsi avec sa "fiche d'identification"  auprès du médecin;

Deux groupes ont été constitués : les enfants de 0 à 16 ans examinés par le pédiatre ; les adultes à partir de16 ans examinés par le Généraliste.

L’autre temps fort de cette mission était d’aller plaider la cause du dispensaire d’Imzough (et rappeler qu’il colle parfaitement aux objectifs du plan santé rurale (2008-2012)  à Rabat où nous avons été reçues, avec le Dr Isabelle Malgras,  par le secrétaire général du Ministère, M. Mekkaoui et par son chargé de mission, M. El Ouardi.

Si l’accueil a été particulièrement chaleureux, notre dossier avait une nouvelle fois disparu et il fallut

reprendre les choses à zéro. Notre parole a semble-t-il été entendue et promesse a été tenue d’ouvrir rapidement le dispensaire. Trois priorités ont été définies : la reconnaissance officielle du dispensaire et son inscription sur la carte de la santé marocaine ;  l’équipement médical du dispensaire et son approvisionnement régulier en médicaments ; la création d’un poste d'infirmier. Depuis notre départ, je reste en lien avec M. El Ouardi pour que notre dossier ne tombe pas de nouveau dans l’oubli…

- Autre moment important de cette mission : la rencontre avec le Pr Bouskraoui, chef de pédiatrie à l’hôpital de Marrakech et membre de PdM, qui nous a consacré du temps à deux reprises malgré ses nombreuses responsabilités, entre autres pour une famille dont deux enfants étaient particulièrement anémiques avec difficultés cardio-respiratoires : ils ont pu bénéficier d'un bilan au cours d'une hospitalisation ; plusieurs autres enfants devraient également avoir un bilan en consultation, suivie d'une hospitalisation éventuelle (anémie associée à goitre, maigreur sévère, bilan urinaire, bilan allergique, problème orthopédique).

Le Pr Bouskraoui souhaite par ailleurs  monter un partenariat efficace et régulier entre le dispensaire d’Imzough et le Centre Hospitalier de Marrakech, qui pourrait envoyer des internes de 6e année pour mener des missions communes avec l’association Ahouach et PdM ; qui pourrait aider à la formation de « référents » dans chaque village, dans le cadre de ce qu’il serait convenu d’appeler l’éducation à la santé, pour travailler à la diversification de l’alimentation (pallier les anémies lourdes et innombrables), à la PMI, pour travailler sur l’hygiène et les soins primaires de plaies….

Une fois formés, ces référents peuvent, avec un petit matériel de type power point et écran, à leur tour sensibiliser des groupes et notamment des femmes : on peut caler ainsi des journées de travail et d’échanges…

Mohamed Bouskraoui a également demandé qu’on lui fasse une liste (tableau excell) des malades à lui envoyer comprenant les pathologies et les degrés d’urgence, ce dont s’occupe le Dr Isabelle Malgras suite aux consultations et recensement effectués.

Enfin, le Pr Bouskraoui va monter cet automne au dispensaire avec un autre médecin (le Dr Idali anesthésiste réanimateur au CHU de Casa),  membre de l’association Ahouach , ce qui lui permettra de découvrir la vallée qu’il ne connaît pas

Pour clore cette partie, la mission a prouvé la nécessité d’un centre de soins pérenne à cet endroit car beaucoup de pathologies sont chroniques et une présence à l’année peut changer rapidement la vie des villageois….

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Rédacteur : Dr MALGRAS  Isabelle, généraliste

Déroulement de la mission

Contact en amont avec la population des 5 villages de la vallée via notre relais Mohamed Idali

Objectifs de la mission :

- organiser quelques jours de consultation préventive pour la santé des villageois (enfants, hommes et
femmes)
- organiser quelques jours de consultation de soins (forte demande de la part des villageois)
- recueillir quelques données épidémiologiques (démographiques, morbidité, mortalité…)

Bilan et recommandations

Les consultations se sont déroulées sur 2,5 jours : 158 adultes ont été vus

Nous aurions aimé une orientation plus préventive de ces consultations mais malgré les messages transmis en amont, cette démarche ne fait pas encore partie de la culture de cette communauté berbère. Peu nombreux sont ceux qui sont venus en dépistage ; la majorité présentait des doléances et des symptômes

Nous avons eu 33% d’hommes et 66%de femmes (les hommes étant au travail dans la journée et la période des tiwizi (récoltes céréalières collectives) ne facilitant pas non plus la venue des villageois au dispensaire….)

La répartition démographique est la suivante :
10% < 20ans   
41% entre 20 et 40 ans 
26,5% entre 40 et 60 ans
21,5% > 60 ans

Nous avons réalisé des questionnaires sur l’état de santé individuel des personnes et sur leurs ATCD familiaux nous les avons pesés et mesurés ainsi que mesuré le périmètre brachial (je n’ai pas encore pris le temps de faire la synthèse de tout cela  ceci vous parviendra ultérieurement) 

Nous avons aussi posé des questions sur leur alimentation (un résumé des ces données vous parviendra prochainement)

Nous avons réalisé un dépistage du diabète par dextro et bandelette urinaire multistix :

- sur 158 personnes vues 50 dextro ont été réalisés : 23 personnes étaient > 105 à jeun ou >120 plus de 2h après un repas dont 13 personnes avaient des dextros très élevés et des glycosuries au maximum

Nous avons réalisé 149 bandelettes urinaires multistix :

- 27 présentaient une hématurie isolée, 4 une infection urinaire et 13 une glycosurie bien marquée

Nous avons réalisé ensuite les examens cliniques des personnes :

- 18 cas importants d’anémie (à priori ferriprive) vraisemblablement sachant qu’il s’agit d’un résultat sous estimé
- 22 cas d’épigastralgies ou d’ATCD gastriques et de pathologie biliaire

Il y avait quelques parasitoses adultes mais cela a concerné surtout les enfants

On a retrouvé 10 douleurs spléniques mais sans  rates hypertrophiées

Sur le plan locomoteur : 18 personnes se sont plaintes de douleurs (TMS ou poussée arthrosique ou malformation du squelette : scoliose, cyphose, luxation de hanche…)

Sur le plan cardiovasculaire :  j’ai noté 10 personnes hypertendues et quelques pathologies valvulaires

Sur le plan endocrinien : 15 goitres asymptomatiques , un retard pubertaire chez une femme de 19 ans

En ce qui concerne les pathologies ophtalmologiques : 8 personnes ont consulté  pour divers problèmes (cataracte, allergie, infections …) sans compter les diabétiques et les hypertendus non traités

15 personnes ont nécessité une consultation spécialisée ou une hospitalisation : une pour HTA +Parkinson, une pour goitre monstrueux et œdème de Quincke récidivants, une pour HTA, une pour métrorragies à 4 mois de grossesse, une pour coliques hépatiques récidivantes, un pour UGD et selles foncées, un pour kyste hydatique probable, une pour retard staturo pondéral et pubertaire important, une pour première grossesse avec souffle systolique aortique 3/6 jamais bilanté, une pour colique néphrétique récidivante, une pour anémie sévère avec malaise vagal et hypotension , 4 pour diabète non connus.

A prévoir ou revoir

Ce serait bien d’avoir un appareil qui mesure le taux d’Hb et qui nous permet d’évaluer au plus juste le nombre de personnes anémiées.

Le nombre de diabétiques est important : il faut mettre en place un dépistage systématique de tous les adultes (nombreux étaient ceux qui n’étaient pas à jeun les journées où nous avons consulté)   et prévoir un suivi et une prise en charge pérenne car même si les antidiabétiques oraux sont prescrits en première consultation , ils ne sont pas souvent renouvelés (mauvaise éducation du patient et manque de financement surtout) .

La prévention est à  mettre en place pour la nutrition (d’une manière générale) afin de cibler leurs carences ou leur excès (sucre)

La prévention est vraiment à mettre en place pour le suivi des futures mamans et la prise en charge nutritionnelle des nourrissons (voir les préconisations du Dr Matisse pour ce qui concerne les enfants)

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Dossiers Enfants, rédacteur : Dr Noèle Matisse

 

BILAN DE LA MISSION :

118 enfants ont pu être examinés au cours de la mission;

1-les données cliniques, et auxométriques ont été saisies sur Exel (ci-joint);

2-les pathologies dépistées étaient essentiellement liées:

à une alimentation et/ou des traditions culinaires mal adaptées aux besoins de l'enfant : anémie ferriprive, parfois aggravée par une Géophagie, Rachitisme, Retard de Croissance Staturo-pondérale;

à une mauvaise hygiène :

.Caries sur dents de lait et dents définitives sources de douleurs, de difficultés à se nourrir, d'infections;

.Parasitoses intestinales (oxyurose, ascaridiose) Teignes (animaux vivant à proximité…)

à un manque d'iode: goitre endémique;

à des allergies probables (graminées) : conjonctivites, rhinites périodiques, dyspnées

Grâce à la participation financière de l'Association AHOUACH tous les enfants ont été traités pour leur parasitose par Azole ; les enfants cliniquement anémiques ont reçu un supplément de Fer; 3 enfants ont reçu un traitement par Amoxicilline pour une infection à streptocoque ; 3 autres ont bénéficié d'un traitement de leur Teigne par Griséofulvine; les pathologies allergiques ont été soulagées par Primalan en attendant leur bilan.

Le déplacement à l’hôpital en pédiatrie des cas urgents a également été pris en charge par l’Association Ahouach.

A prévoir

Des missions de 3 à 4 personnes, à raison de 2 à 3 par an : médecins, paramédicaux

-afin de poursuivre le recensement de la population de la vallée et ses besoins médicaux;

-assurer la formation d'agents de la santé, et personnel infirmier sur l'hygiène, les besoins alimentaires,
les premiers soins du nouveau né entre autres;

-faciliter la scolarisation notamment des fillettes en classe primaire et secondaire;

-un budget pour médicaments d'urgence et soins primaires 


Fait le 29 août 2011

Isabelle Demeyere, Dr Malgras, Dr Matisse