Ahouach-association

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Nous souhaitons au plus vite le retour à des conditions sanitaires normales qui puissent permettre de nouvelles missions médicales dans la vallée d'Oussertek

Mission médicale du 21 mai au 26 mai 2017

RAPPORT DE MISSION OUSSERTEK – MAI 2017

 

RAPPORT médical du Dr Malgras

Au décours de cette mission dans la vallée Oussertek, j’ai assuré les consultations de 86 adultes. Imzough : 16 femmes 2hommes
Gliz : 15 femmes 2 hommes
Agadir : 6 femmes 5 hommes

Tidli : 17 femmes 2 hommes Tinghar : 20 femmes 1homme

Les principales pathologies rencontrées sont :

les céphalées : 6 cas pour lesquels on ne retrouve pas toujours l’étiologie mais beaucoup de femmes sont anémiées et certaines ont des problèmes de vue qui ne sont pas corrigés.
les problèmes gastro-entérologiques :31 motifs de consultations sur 86 (cela représente 36%) les épigastralgies viennent en tête, puis les douleurs du flanc G (nous n’avons pasencore eu la possibilité de dépister les hémoglobulinopathies dans cette population, qui pourraient éventuellement être une des causes de douleur splénique...) puis les lithiases vésiculaires (2 cas).

les TMS :23 motifs de consultations (cela représente 27%) surtout pour lombalgie, en partie liés aux durs labeurs physiques que supportent les femmes quotidiennement.

 

suite du rapport médical de la mission ...

Dimanche 21 Mai 2017

L’équipe PDM est au complet avec deux pédiatres qui reviennent deux années de suite dansl’Oussertek (Antoine comme chef de mission, Sophie maintenant pédiatre libérale à Toulouse), Josette sage-femme qui connait bien les missions PDM au Maroc, et Laura interne en Pédiatrie - Dijon. Soit n= 4.

Houssain Idali (responsable d’Ahouach, guide de montagne, infirmier, mais aussi notre chauffeur de 4x4) est déjà là, et nous partons directement pour le dispensaire d’Imzough via l’Oukaimeden.

Retrouvailles chaleureuses entre équipe PDM et équipe locale d’Ahouach représentée cetteannée Hassan Baghaz, Hassan Mathot, Mohamed Ait-Tazzart, Brahim. Et aussi Abullah Ait- Tazzart, qui occupe le rôle clé de faisant fonction d’aide-soignant au dispensaire maintenant que sa formation est achevée.

Installation au dispensaire. Diner à Gliz au gite d’étape de Hassan Mathot.

Le printemps a été humide, les champs sont particulièrement verts car de l’orge a été planté jusqu’à très haut dans la vallée. Inhabituel pour nous, des vaches en pâture. Des cultures en terrasse ont été emportées par le ruissellement des eaux, en bas, tout en bas. Pas de poussière cette année. La polaire sera de sortie pratiquement tout le temps.

Lundi 22 Mai 2017

A) Installation des médicaments sur la paillasse, ceux restant de la dernière mission, et ceux ramenés de Marrakech par Houssain à partir de l’ordonnance du chef de mission.

Les médicaments sont installés pour cette mission (comme pour toute mission d’ailleurs) en tenant compte de leur date de péremption, les plus anciens seront délivrés en priorité.

l’inventaire de la mission précédente correspond dans les grandes lignes à ce que noustrouvons. Pas de perte de médicaments, mais plutôt des intrus, venant d’autres intervenants que ceux de PDM : essentiellement de la phytothérapie ...

une boite de 60 cp d’Azole avait été commandée : ce nouveau conditionnement présenté surla liste officielle des médicaments disponibles au Maroc ne semble pas avoir été disponible. A sa place, une boite solitaire d’un seul cp d’azole vient s’ajouter aux soixante flacons commandés à destination des plus jeunes enfants... On décidera de ne traiter que les enfants symptomatiques par deux doses, et de ne proposer de façon systématique qu’une dose unique et non plus doublée aux seuls plus jeunes enfants. Les grands enfants asymptomatiques ne seront pas traités lors de cette mission.

B) Organisation de la mission :

Sophie et Laura vont consulter simultanément dans le grand bureau, grâce à l’installation de deux tables d’examen. Antoine consultera dans l’autre bureau.

Le troisième bureau sera réservé aujourd’hui aux consultations de Josette et à partir de demain à la consultation des adultes.

Tous les bureaux sont équipés de pèse-bébés, c’est une nouveauté confortable.

Le logiciel développé par François Vié Le Sage est opérationnel d’emblée pour cette mission, et les dossiers seront saisis quasiment en direct. Avantage, les retards de taille seront repérés en temps réel, et les mensurations aberrantes pourront être corrigées immédiatement.

Une soixantaine d’enfants de GLIZ, IMZOUGH et AGADIR seront examinés dès ce Lundi. -

Dépistage visuel pour tous, Mesures auxologiques (P, T, PB PC), détermination du nombre de premières molaires définitives cariées, vérification du carnet de santé (quand il est là), palpation de la thyroïde ont été recommandés et effectués à chaque examen.

Pour l’éducation pour la santé, tout va s’organiser autour du petit lavabo dans le couloir du dispensaire, par petits groupes d’enfants. Un échantillon de dentifrice et une brosse à dents seront délivrés aux enfants... Nous y reviendrons...

L’accueil dans le couloir est fondamental : identification de l’enfant, repérage de sa fiche dans nos dossiers papiers, mesure de l’acuité visuelle, du poids, de la taille ... C’est Josette qui s’y colle aujourd’hui, ça va vite et c’est efficace...

Arrivée de l’équipe d’Ahouach au dispensaire durant la nuit (Isabelle Demeyère, Isabelle Malgras, Laurence Tison).

Mardi 23 Mai 2017

Poursuite des consultations et des ateliers pour l’éducation pour la santé. Une quarantaine d’enfants seront examinés. Le secrétariat s’est renforcé de l’action d’Isabelle et de Laurence.

Josette et Sophie se rendront au domicile de trois femmes enceintes à GLIZ. Tout va bien. Les ateliers d’éducation à destination des jeunes femmes et des adolescentes se mettent en place, et recueillent un vif intérêt de la part des participantes.

Mercredi 24 Mai 2017

C’est la journée de consultations dans le bas de la vallée (école de TIDLI-TINGHAR)
La mule est bien chargée comme chaque année : médicaments, pèse-bébé, balance, repas ...

Nous profitons de la descente pour découvrir deux nouveautés dans la vallée :

a) Près de la mosquée d’Imzough, une laverie automatique vient d’être installée. Pour 1euro, il est possible de faire sa lessive dans une machine toute neuve. La lessive est fournie, deux femmes du village s’occupent de la maintenance du local. La rivière s’en trouve protégée, le confort des mamans également.

b) Une piste que l’on annonce bitumée pour la fin de l’année rejoint directement IMZOUGH à TIDLI sans que l’on soit obligé de remonter vers AGADIR ou l’Oukaïmeden. La descente devient tranquille pour les chevilles et les genoux, mais la durée du trajet n’est pas modifiée.

Les deux instituteurs de l’école de TIDLI nous aideront comme traducteurs lors de cette visite.Ils se montreront particulièrement intéressés. Ils corrigeront de nombreuses dates de naissance erronées dans nos fiches.

Ce sont les tables de classes qui serviront de table d’examen : trois pour les pédiatres, une pour les adultes vus par Isabelle M. Isabelle D et Laurence tiennent le secrétariat, Josette s’occupe du dépistage visuel.

Environ 80 enfants venant de TIDLI et de TINGHAR seront vus lors de cette journée. Il n’y a toujours pas de point d’eau ni de toilettes à l’école de TIDLI. Les enfants du bas de la vallée ne présentent pas tout à fait les mêmes soucis que ceux vus la veille dans le haut de la vallée.

Les consultations se finissent tard : la réinstallation de la classe prend un peu de temps. Nous remontrons par le petit chemin classique qui longe les vieux noyers, la maison du marabout près du cimetière, rejoint le bas d’Imzough et remonte en serpentant par les rougiers et les cheminées de fée. Il fait nuit quand nous arrivons au dispensaire. C’est une ambiance d’oiseaux fêtards, de jeux d’enfants nyctalopes, et de moutons courant au chaud des bergeries.

Jeudi 25 Mai 2017

Journée au dispensaire. Assez tranquille. Saisie informatique des dossiers de Tidli.

Nouvelle visite programmée d’un tout petit dont le sevrage se passe mal, nous lui laissons une autre boite de lait premier âge qu’il continuera à boire à la tasse : Salah a meilleure mine que lundi, il n’a pas présenté de diarrhée à l’introduction du lait premier âge, on augmente la quantité et la concentration des apports. Abdallah le surveillera de près la semaine prochaine.

Fatiha l’institutrice est très présente comme toujours cette semaine à nos côtés.

Vendredi 26 Mai 2017

Fin de mission, réinstallation du dispensaire, rangement et inventaire de la pharmacie, retour à Marrakech.

L’équipe Ahouach quitte la vallée par Hasni L’équipe PDM retourne à Marrakech par le col

Tout le monde se retrouve chez Moustapha Idali à Marrakech, puis au restaurant en soirée. On débriefe la semaine ...

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

BILAN DES ACTIVITES DE PDM

1) Education pour la santé, Etat dentaire des enfants ...

Le modèle des actions de PDM en terme d’éducation pour la santé conduit à Skouras’appuie sur un apprentissage des gestes à l’école, avec l’aval des délégués à l’éducation et àla santé, et des instituteurs. De l’avis des partenaires locaux de PDM, il n’est pas certain que ce modèle „Skoura“ puisse être transposé dans l’Oussertek actuellement. Une difficulté déjà identifiée lors de missions précédentes, qui n’a pas connu d’amélioration cette année, esttoujours présente à savoir la non disponibilité d’eau courante dans les écoles. A Imzough un gros travail avait été réalisé par Ahouach il y a quelques années : mais des indélicatesses dans cette école non ‘sanctuarisée‘ ont mis fin à la disponibilité de l’eau courante. A Tidli, l’écoleétant située sur un piton rocheux, ce sont des contraintes techniques qui empêchentl’installation des toilettes et des lavabos. Le modèle retenu dans l’Oussertek fait appel aux parents. On s’interroge sur la nécessité de mieux impliquer les parents. Les enfants scolariséssont en effet vus le plus souvent seuls actuellement, et la rémanance de nos actions en terme de brossage des dents ne dépasse pas les quinze jours suivant nos actions.

Ceci dit, les ateliers de Mai 2017 montrent que les enfants connaissent plutôt bien les modalités d’un brossage de dents efficace ...

Dans l’attente de l’arrivée de l’eau dans les écoles, ou de sa réactualisation à IMZOUGH, il faut s’interroger sur la possibilité d’atelier à l’éducation pour la santé au domicile de familles«volontaires » pour de telles actions. On peut s’interroger sur la pertinence d’un donsystématique de brosses à dents.

2) Z Score Taille/Age

a) Le chronique : environ un tiers des enfants vus lors de cette mission de mai 2017 présente un Zscore du rapport taille/age < -2. Donc aucun changement depuis les missions 2012

La proportion d’enfants avec un rapport taille/age varie d’un village à l’autre (données des fiches de mission 2012, 2014, 2016 et 2017)

Proportion d'enfants avec Zscorerapport Taille/âge < -2


TIDLI : 46%

IMZOUGH : 32%

GLIZ : 20%

AGADIR : 20%

TINGHAR : 10%

Au sein d’un même village, la proportion d’enfants avec un rapport taille/âge varie significativement d’une famille à l‘autre : quelques exemples