Ahouach-association

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Prochaine mission dans la vallée de l’Oussertek du 17 au 23 septembre menée par Pédiatres du Monde et composée de deux pédiatres, un médecin généraliste, deux sages femmes et une infirmière. Continuez à nous soutenir !

Mission Pédiatres du monde du 26 au 30 octobre 2015

RAPPORT DE MISSION

Vallée de l'Oussertek du 26 au 30 Octobre 2015

 

Equipe Association Ahouach :

- Houssain IDALI
- Karim
- Mohamed, Hassan, Mohamed - médecin de Marrakech

Equipe Pédiatres du Monde :

- Eva BARA
- Charlotte VIENNOT - Bénédicte BRIN
- Marie ROTUREAU


MARDI 27 OCTOBRE

président et infirmier cuisinier
traducteurs polyvalents le 29 octobre 2015

pédiatre
interne pédiatrie sage-femme aide-soignante

Consultations - Distribution de brosses à dents 36 enfants ont été examinés.
Fichier Excel mis à jour chaque jour.

MERCREDI 28 OCTOBRE

45 enfants vus. Caries dentaires, parasitoses intestinales et viroses. Quelques nourrissons présentant des viroses ORL, fabrication de sérum physiologique.
Bénédicte à Imzough : examen de 3 bébés et 1 femme enceinte.

JEUDI 29 OCTOBRE

Un médecin Marocain, a consulté une vingtaine d’adultes. Une douzaine d’enfant ont été examinés.
Bénédicte a vu 3 bébés à Gliz.

VENDREDI 30 OCTOBRE

Environ dix consultations. Inventaire des médicaments.

 

POINTS POSITIF :

- Nous n’avons rencontré qu’un nombre limité de pathologies bactériennes. - Courbes d’IMC de croissance : mis à jour de tous les enfants vus.
- Création d’un fichier WORD pour l’inventaire
- Des brosses à dent ont été distribuées à presque tous les enfants.

PROBLEMATIQUES :

- Quelques enfants (15%) présentaient une dénutrition légère à modérée estimés par le rapport PB/PC. Pour ces enfants albendasole et une supplémentation martiale.
- L’absence d’appareil glycémique de dépannage sur le dispensaire.
- Seuls quatre enfants du village de TIDLI ont pu être examinés.

AXES D'ORIENTATION PROPOSES POUR LA PROCHAINE MISSION :

- nécessité de nouvelles consultations dentaires
- Développer l’éducation : lavage des mains, hygiène bucco-dentaire.



                       _________________________

Consultations Prénatales et suivi de nouveau nés :

POINTS POSITIFS :

- les Nouveaux-nés sont allaités (sauf un vu à Gliz)
- L'emmaillotage, le portage et les massages sont très pratiqués
- La vaccination des nourrissons est respectée et suivie par les parents
- Proximité familiale+++ donc pas d'isolement de la femme enceinte ni des mères.
- Les femmes enceintes font au moins une consultation en ville pendant leur grossesse

PROBLEMATIQUES :


1. Pas de prise en compte des maux « physiologiques » de la grossesse
Les femmes accomplissent beaucoup de tâches avec port de charges lourdes
Proposition : écouter et sensibiliser les femmes enceintes autour de la verbalisation des ces maux, partager leurs pratiques habituelles et proposer postures, bandage du bassin, massages complémentaires.

2. En l'absence d'allaitement

Quelle attitude et conduite à tenir en l'absence d'allaitement chez l'enfant de 5 mois ? Sa mère lui donnait du lait de vache entier et légumes.

3. Lien avec les femmes

Lors des consultations avec les femmes enceintes, les interprètes (masculins) s'absentent. Donc impossible d'être à l'écoute, d'échanger avec la femme. La consultation reste alors purement médicale sans accompagnement.
Impossibilité en l'absence d'interprète femme de faire des groupes de paroles pour jeune filles, pour femmes enceintes/jeunes mères, femmes plus âgées.

AXES D'ORIENTATION PROPOSES POUR LA PROCHAINE MISSION :

- intérêt d'une sage-femme dans l'équipe en l'absence d'une traductrice (à discuter avec Houssain d'une mission à l'autre si une traductrice est disponible)
- Mise en place de groupes de parole libre sages-femmes/ jeunes filles, sage-femme/ femmes enceintes et mères, sage-femme/femmes âgées et évaluer ensuite les besoins qui en ressortent pour sensibiliser autour de certains thèmes (hygiène, dorsalgies, sexualité,...)

Consultations adultes :

20 consultations d’adultes.
Un patient porteur d’un diabète de type II à pu récupérer de la Metformine et une patiente atteinte de la maladie de parkinson son traitement spécifique.
Une patiente s’est présentée pour infection urinaire, un patient présentait un cataracte de l’oeil gauche et un autre une cataracte bilatérale.
Consultations les plus fréquents étaient les douleurs articulaires et abdominales.

 

                      _________________________

Etat des lieux :


Parmi les 96 enfants examinés :


- 15 diagnostics de parasitose intestinale ont été portés

- 15 enfants étaient dénutris (rapport PB/PC < ou = 0,3). Il s’agissait de dénutritions légères à modérées dans la majorité des cas.

- Pour 29 enfants il a été noté la présence de caries dentaires.

- 13 enfants étaient porteurs d’une infection virale au moment de l’examen.

- Seulement 6 enfants ont nécessité la prescription d’un antibiotique, chez 4 d’entre eux, le point d’appel      infectieux était d’origine dentaire.

- Nous avons prescrit une supplémentation martiale chez 12 enfants, soit devant une dénutrition soit devant une   pâleur-cutanéo muqueuse.

- De l’albendazole a été prescrit chez 23 enfants, soit devant une parasitose intestinale rapportée à l’examen, soit devant une dénutrition ou alors des douleurs abdominales chroniques. Une deuxième dose était systématiquement remis à l’enfant pour une prise dans 10 jours.

- Un enfant présentait une petite taille extrême < -3DS, pour laquelle un avis spécialisé serai nécessaire (pathologie constitutionnelle, malabsorption ?)

Nous avons vu en consultation un adolescent porteur d’un diabète insulino-dépendant. Cet adolescent était déshydraté au moment de l’examen. Il avait présenté 2 vomissements la veille. La bandelette urinaire était positive pour le glucose et les cétones. Ce jeune avait perdu son lecteur glycérique et malheureusement nous ne disposions pas d’appareil pour le dépanner. Nous n’avons pas pu améliorer le schéma insulinique de ce patient. En effet, en l’absence de moyen de contrôle de la glycémie, le risque lié à une hypoglycémie, méconnue chez ce patient était important. Nous avons insisté auprès de lui sur la nécessité de consulter rapidement à l’hôpital. Il s’agit d’un diabète insulo-dépendant dans un contexte de diabète familial avec un frère décédé de la même maladie.